L’aspect commercial du droit

Il y a constamment une tension, dans l’exercice du droit, entre le côté commerce et le côté service, et entre les priorités de la justice sociale et de la rentabilité.

Le marché n’est certes pas tout, mais il est le squelette structurant la prestation de services juridiques. Il y a donc lieu de l’examiner – en se demandant s’il y a de meilleurs moyens de fournir des services juridiques, et quels seraient-ils; et si des changements au système de réglementation seraient utiles et, le cas échéant, s’ils sont susceptibles de susciter l’adhésion nécessaire de la profession. Des formules de facturation différentes? Réunir des non-avocats et des paraprofessionnels sous un même toit? Permettre que des non-avocats soient propriétaires de cabinets? Engager des pigistes? Automatiser la production de documents? Toutes ces questions méritent débat.

Rencontrez l’équipe
 

Votre opinion

Votre opinon Le concept de la facturation à l’heure est-il dépassé?
 
60%
 
40%
 
0%
 
0%
comments powered by Disqus